Elections de mi-mandat: les premiers bureaux de votes ferment dans l'Indiana et le Kentucky

Rédaction, avec agences
Elections aux Etats-Unis: les premiers bureaux de votes ferment dans l'Indiana et le Kentucky
©Reporters

Les premiers bureaux de vote ont fermé mardi aux Etats-Unis après des élections législatives décisives à mi-mandat pour la présidence de Donald Trump. Les portes ont fermé à 18H00, à minuit HB, dans une grande partie des bureaux de vote de l'Indiana, où se tient une élection clé pour le contrôle du Sénat, et la moitié du Kentucky.

Les démocrates sont donnés favoris pour emporter la majorité à la Chambre des représentants tandis que les républicains devraient conserver de justesse le contrôle du Sénat. Mais une grande incertitude demeure, avec plus d'une vingtaine d'élections très serrées dans les sondages.

Un sondage de CNN plutôt défavorable à Trump

Plus de la moitié des personnes sondées par CNN à la sortie des urnes mardi estiment que la direction des USA fait fausse route. Un nombre similaire de répondants se disent opposés au président Donald Trump après avoir partipé au scrutin de mi-mandat, perçu comme un référendum pour ou contre l'actuel résident de la Maison Blanche. Le sondage mené par la chaîne d'information CNN, préliminaire et sujet à évolution, révèle que 26% des sondés soutiennent Donald Trump alors que 39% affirment avoir voté pour envoyer un signal d'opposition. Seulement un tiers des répondants ont affirmé que l' actuel de la président n'était pas un facteur. En outre, 65% des électeurs ont déclaré avoir décidé pour qui voter plus d'un mois avant le jour du scrutin. Seulement 15% ont arrêté leur choix la semaine passée ou les derniers jours.

Ceux qui votent pour la première fois ne représentent que 16%, mais il s'agit d'une augmentation de 10% par rapport à 2016.

Un sondage mené par Post-Schar School signale aussi que Donald Trump et les soins de santé sont les principaux thèmes préoccupants les électeurs, suivis par l'économie et l'immigration.

Une affluence importante

Le nombre de votants n'est pas centralisé par une autorité électorale unique aux Etats-Unis, mais au Texas, à New York ou dans le Maryland, électeurs et scrutateurs interrogés semblaient surpris par l'affluence. Les élections de mi-mandat sont habituellement marquées par une abstention élevée par rapport aux années présidentielles.

Au moins 38 millions d'électeurs ont voté en avance, en personne ou par courrier, soit 40% de plus qu'en 2014, selon les chiffres compilés par le professeur Michael McDonald à l'université de Floride. De nombreux Etats le permettent des semaines avant le jour J.