L’aide aux migrants en procès au pied des montagnes françaises: "On ne repousse pas les gens comme du bétail"

Sept personnes, dont un Belge, sont poursuivies pour aide à l’entrée irrégulière d’étrangers en bande organisée.

C’est un procès emblématique de la France solidaire qui s’ouvre ce jeudi au tribunal correctionnel de Gap, dans les Hautes-Alpes. Celui de sept manifestants - parmi lesquels un Belgo-Suisse,

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité