Déjà affaiblie, la flamme européenne de Macron vacille

Déjà affaiblie, la flamme européenne de Macron vacille
©ap
L’attitude se voulait humble, l’heure n’était pas à faire la leçon. Emmanuel Macron a regardé droit dans les yeux sa nation déchirée, lundi soir, promettant de la réconcilier avec la politique et avec elle-même. Pour la première fois depuis le début son mandat, le président français a détourné le regard de l’Union européenne, sa grande passion, n’y faisant pas une fois allusion au cours de son allocution télévisée. Au contraire, il a même annoncé des mesures sociales censées éteindre la colère des gilets...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité