Catalogne, entre la distension politique et les violences de la rue

Paco Audije, Correspondant à Madrid
De manière exceptionnelle, le Conseil de ministres espagnol s’est déroulé ce vendredi à Barcelone sous l’ombre d’un énorme dispositif de sécurité. En effet, plusieurs organisations indépendantistes catalanes - comme l'influente Assemblée nationale catalane (ANC) - avaient appelé les Catalans à se mobiliser contre la délocalisation de cette réunion du gouvernement central dans leur capitale, avec pour mot d'ordre : "Soyons ingouvernables", "Faisons tomber le régime"

Les Mossos d’esquadra (policiers catalans) ont interpellé une vingtaine d'individus,

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité