Robert Mueller suggère qu’il n’a pas pu faire toute la lumière sur "l’affaire russe"

Le doute sur l’existence d’une entrave à la justice ne permet pas de disculper totalement Donald Trump.

Du rapport enfin remis au ministre de la Justice, par le procureur indépendant Robert Mueller, sur l’ingérence de la Russie dans la présidentielle américaine de 2016, on ne retient logiquement que la conclusion principale

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité