Vu d’Allemagne : la fermeture des mines de charbon, un terrain fertile pour l’extrême droite

Vu d’Allemagne : la fermeture des mines de charbon, un terrain fertile pour l’extrême droite
©reporters
Nathalie Steiwer Envoyée spéciale à Cottbus
Le sable blanc est là. Les grands pins s’élancent déjà vers le ciel métallique du Brandenburg. Il ne manque plus que la mer. L’"Ostsee", la mer de l’Est comme l’appellent ses promoteurs, se fait encore attendre. Le 12 avril, la compagnie minière LEAG a ouvert les vannes pour commencer...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet