Le petit garçon de cinq ans grièvement blessé mercredi soir en chutant d'un bateau à Disneyland Paris se serait "levé trop tôt", ne respectant pas "les consignes énoncées" par haut-parleur aux passagers, ont dit jeudi des sources concordantes. L'enfant de cinq ans, qui souffre d'une "compression thoracique", était toujours hospitalisé jeudi matin, mais ses jours ne sont plus en danger, a ajouté une source judiciaire.

Le petit garçon, prénommé Iban, se trouvait avec son père dans une embarcation de l'attraction "Pirates des Caraïbes", l'une des plus populaires du parc Disneyland, lorsque l'accident s'est produit, mercredi peu après 16H00. "A priori, il y a eu une faute de l'enfant, qui se serait levé trop tôt", a expliqué à l'AFP une source proche de l'enquête.

Selon les premiers éléments, il aurait quitté son siège "alors que l'embarcation n'était pas encore immobilisée" et "malgré les messages qui demandent aux visiteurs de rester assis" jusqu'à l'immobilisation complète du bateau, a précisé cette source. Le garçonnet a alors chuté et s'est retrouvé coincé entre le quai et l'embarcation, a ajouté cette source. L'enfant a pu rapidement être dégagé par son père, des clients et le personnel du parc, qui a immédiatement donné l'alerte.

Une enquête pour recherche sur les causes de l'accident a été ouverte par le parquet de Meaux. Les résultats définitifs ne seront pas connus avant plusieurs jours. Première destination touristique en Europe, Disneyland Paris a accueilli 265 millions de visiteurs en 20 ans, dont 16 millions en 2012, un record, devant Le Louvre et la Tour Eiffel.

L'attraction Pirates des Caraïbes, inspirée de la saga cinématographique éponyme, est "fermée jusqu'à nouvel ordre", a annoncé une porte-parole du groupe Euro Disney.

Dans un communiqué, Yves Boulanger, le responsable de la communication de Disneyland Paris au Benelux. "Nous accompagnons la famille du petit Iban et suivons de près sa situation. Nous avons été informés de l’amélioration de son état de santé. Cette nouvelle est un soulagement même si nous devons rester prudents. Ses parents sont à ses côtés à l’hôpital. Nous leur apportons tout le soutien nécessaire dans ce moment difficile. Nous avons pris en charge le reste de sa famille qui est resté à Disneyland Paris. Nous collaborons pleinement et entièrement avec les autorités pour comprendre ce qui s’est passé. Un expert mandaté par les autorités est arrivé sur les lieux, et l’attraction est fermée jusqu'à nouvel ordre pour lui permettre de mener son enquête en toute tranquillité", indique le communiqué. 

Il a également tenu à rassurer les visiteurs. "Vous le savez, à Disneyland Paris la sécurité est notre priorité absolue. Notre démarche est systématique appuyée par des procédures parmi les plus strictes du secteur. Nous souhaitons remercier les équipes ainsi que les autorités pour la qualité et la rapidité de leur intervention, ainsi que nos visiteurs pour leur collaboration avec les secours", peut-on lire dans le communiqué.