La Commission européenne a menacé mardi de lancer des procédures d'infraction en juin contre la Hongrie et la Pologne si elles refusent toujours d'accueillir des demandeurs d'asile depuis l'Italie et la Grèce, comme l'impose un plan européen de 2015.

"Si rien n'est fait avant notre prochain rapport en juin, la Commission n'hésitera pas à utiliser ses pouvoirs en vertu des traités et à ouvrir des procédures d'infraction", a déclaré le commissaire aux Migrations, Dimitris Avramopoulos, lors d'une conférence de presse au Parlement européen à Strasbourg.