Une attaque multiple survenue lundi au petit matin contre un campement militaire proche de Kaboul, revendiquée par les talibans, a fait au moins 12 morts, majoritairement des soldats, ont indiqué les autorités. 

Un véhicule piégé a d'abord explosé à l'extérieur du camp des services de renseignements provinciaux, situé à Maidan Shar, chef-lieu de la province de Wardak, à 50 kilomètres au sud de la capitale. Trois hommes armés ont ensuite pénétré à l'intérieur et des combats se sont engagés, a indiqué à l'AFP Abdul Rahman Mangal, porte-parole du gouverneur de la province. "Les trois assaillants ont été tués. Le campement a été fortement endommagé par l'explosion."

"Douze personnes ont été tuées, majoritairement des soldats, et 20 blessées", a indiqué Akhtar Mohammad Taheri, chef du Conseil provincial du Wardak.

Le directeur des services de santé provinciaux, Mohammad Salim Asgharkhail, a confirmé ce bilan, ajoutant que "des blessés dans un état critique ont été transportés dans les hôpitaux de Kaboul".

Les talibans ont aussitôt revendiqué l'attaque via la messagerie WhatsApp. Malgré des pourparlers de paix en cours pour tenter de mettre un terme à 17 années de conflit, des combats se déroulent quotidiennement dans de nombreuses parties du territoire entre les insurgés et les forces de sécurité afghanes. Parallèlement les talibans mènent de nombreux attentats-suicides.