Les Algériens aux urnes ce jeudi: une présidentielle... sans électeurs

Un scrutin rejeté par la population, qui exige un "État civil et non militaire".

New demonstrations in Algiers to say "no" to the presidential election to be held on 12 December
©BELGAIMAGE

Un scrutin rejeté par la population, qui exige un "État civil et non militaire".

Pour les Algériens qui manifestent tous les vendredis depuis dix mois, c’est l’heure de vérité. Si le général Gaïd Salah, l’homme fort du régime, semble décidé à passer en force pour imposer "son" président, la majorité de la population est mobilisée pour lui faire barrage. Depuis mardi, grèves et manifestations se sont intensifiées dans les grandes

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet