Abdelmadjid Tebboune, le président mal élu

Sans légitimité, le nouveau président algérien aura du mal à calmer la grogne populaire.

Arezki Aït-Larbi, Correspondant à Alger
Abdelmadjid Tebboune, le président mal élu
©AP