Abdelmadjid Tebboune, le président mal élu

Sans légitimité, le nouveau président algérien aura du mal à calmer la grogne populaire.

Abdelmadjid Tebboune, le président mal élu
©AP
Arezki Aït-Larbi, Correspondant à Alger

Sans légitimité, le nouveau président algérien aura du mal à calmer la grogne populaire.

Contre vents et marées populaires, le général Gaid Salah a réussi à imposer son poulain.

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet