Égypte: Noël en prison pour les coptes critiques du régime

Il est une heure du matin quand, le 23 novembre, sept hommes armés défoncent la porte de l’appartement familial de Ramy Kamel, au cœur de la capitale égyptienne. L’activiste de 33 ans est roué de coups jusqu’à ce qu’il accepte de livrer son téléphone et mot de passe de compte Facebook. Présenté le lendemain au procureur de la Sûreté d’État, Ramy découvre qu’il est accusé de financement et d’appartenance à une organisation terroriste ainsi que de diffuser de fausses informations.

Ariane Lavrilleux
Égypte: Noël en prison pour les coptes critiques du régime
©AFP
Il est une heure du matin quand, le 23 novembre, sept hommes armés défoncent la porte de l’appartement familial de Ramy Kamel, au cœur de la capitale égyptienne. L’activiste de 33 ans est roué de coups jusqu’à ce qu’il accepte de livrer son téléphone et mot de passe de compte Facebook. Présenté le lendemain au procureur...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité