"Cette fête est ma dernière": le président burundais laisse entendre qu'il ne briguera pas un quatrième mandat... Vraiment ?

Marie-France Cros
Ban Ki-moon, Pierre Nkurunziza
©AP
"Cette fête est ma dernière", a annoncé le président du Burundi, Pierre Nkurunziza, lors d’une cérémonie de vœux à l’adresse des corps de Défense, Sécurité et Renseignement, qu’il a beaucoup fait travailler. Au pouvoir depuis quinze ans, ce n’est pas la première fois que le chef d’État indiquait qu’il ne serait pas candidat à la présidentielle de l’an prochain. Sans parvenir à convaincre...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité