Avec le président Ndayishimiye, le Burundi reste dans la même ligne politique désastreuse que son prédécesseur

Marie-France Cros
Avec le président Ndayishimiye, le Burundi reste dans la même ligne politique désastreuse que son prédécesseur
©AFP
Alors qu’on enterre ce vendredi, lors de funérailles nationales, le président sortant Pierre Nkurunziza, décédé le 8 juin, les premiers actes posés par son successeur, le général major Evariste Ndayishimiye,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité