"En Mauritanie, les juges remettent les esclaves à leurs maîtres, dans l'enfer qu'elles ont fui"

Biram Dah Abeid milite pour l'abolition de l'esclavage en Mauritanie. D'après lui, dans ce pays africain, "des hommes, des femmes peuvent être vendus, gagés, cédés, loués, ils travaillent sans repos, sans salaire, sont violés".

"En Mauritanie, les juges remettent les esclaves à leurs maîtres, dans l'enfer qu'elles ont fui"
©Geneva Summit
Lorsque Biram Dah Abeid a débarqué, en février dernier, dans la petite salle dédiée aux interviews lors du Sommet de Genève pour les droits de l’homme, le militant abolitionniste mauritanien nous apparaît fébrile et fatigué. Après quelques minutes d'entretien, son engagement et sa détermination vont, pourtant, prendre le pas sur sa forme physique. Le président du mouvement...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité