En Algérie, des élections législatives anticipées pour mieux représenter "la société civile"

Le président Abdelmadjid Tebboune a annoncé la tenue d’élections législatives anticipées, d’ici la fin de l’année.

En Algérie, des élections législatives anticipées pour mieux représenter "la société civile"
©AFP
Les Algériens sont convoqués pour des élections législatives anticipées "d’ici la fin de l’année". L’annonce du président Abdelmadjid Tebboune a surpris par l’imminence de ce scrutin, alors que la législature actuelle court jusqu’en mai 2022. Mais le chef de l’État semble vouloir tenir ses engagements au plus vite, dans l’année suivant son élection. S’il n’a pas donné...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité