En Algérie, le gagnant des législatives est une abstention historiquement basse

Les élections législatives du 12 juin ont drainé moins d’un électeur sur quatre.

En Algérie, le gagnant des législatives est une abstention historiquement basse
© AP
C’est un complet désaveu populaire que le pouvoir algérien a récolté lors des élections législatives du 12 juin. Moins d’un électeur sur quatre (23,03 % exactement) s’est déplacé samedi dernier pour exercer son droit de vote, un taux d’abstention historique, jamais atteint, toutes élections confondues, depuis...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet