L’UE veut reprendre les relations avec le régime semi-militaire du Burundi : pas si vite !

Un processus est lancé mais n’a pas encore abouti. Nombreux sont ceux qui crient "attention".

L’UE veut reprendre les relations avec le régime semi-militaire du Burundi : pas si vite !
© D.R. / APF
"Il n’y a plus de conditionnalités". Cette petite phrase de l’ambassadeur de l’Union européenne au Burundi, Claude Bochu, au sortir de l’audience que lui a accordée lundi le chef de l’État burundais, le général Evariste Ndayishimiye, en a fait tiquer plus d’un....

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet