Jacob Zuma et l’entreprise française Thalès devant leurs juges pour corruption et racket

L’affaire date de 1999. Les accusés ont multiplié les manœuvres pour ne pas être jugés.

Jacob Zuma et l’entreprise française Thalès devant leurs juges pour corruption et racket
©AP
C’est sous forte tension que s’est ouvert lundi matin le procès - par Internet pour cause de Covid - de l’ex-président Jacob Zuma et de l’entreprise française d’armements Thalès (ex-Thomson CSF), devant le tribunal de Pietermaritzburg (Kwazulu-Natal, bastion des Zoulous). On craignait, en effet,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet