Un monument en mémoire du dictateur Mobutu à Gbadolite, une première en RDC

Un monument en mémoire du dictateur défunt Mobutu Sese Seko a été érigé dans sa ville de Gbadolite, dans le nord-ouest de la République démocratique du Congo, par la fondation d'un ministre congolais, une première dans l'ex-Zaïre, a-t-on appris mardi de sources concordantes.

Un monument en mémoire du dictateur Mobutu à Gbadolite, une première en RDC
© AFP
AFP

L'installation de ce buste en bronze, coiffé d'une toque, lunettes sur le nez, a eu lieu dimanche à Gbadolite, chef-lieu de la province du Nord-Ubangi et fief de Joseph-Désiré Mobutu, qui a dirigé le Zaïre (actuelle RDC) d'une main de fer pendant 32 ans.

Le maire de la ville, Joseph Molegbe, cité par le site congolais 7sur7.cd qui a également publié un cliché du monument, a exprimé sa satisfaction face à cette initiative du ministre de l'Aménagement du territoire, Guy Loando Mboyo, "qui vient honorer la mémoire de ce grand homme d'Etat". Jusqu'à présent, a-t-il ajouté, il n'y avait aucun lieu de recueillement, aucun monument dédié au maréchal.

Arrivé au pouvoir à la faveur d'un coup d'état en 1965, le maréchal Mobutu Sese Seko, souvent coiffé de sa toque léopard, une canne à la main droite, a été chassé du pouvoir en 1997 par la rébellion de l'ex-président Laurent-Désiré Kabila (1997-2001). Mobutu est ensuite mort au Maroc en 1999 où il a été enterré. Sa dépouille n'a pas encore été rapatriée en RDC.

Depuis, aucun monument n'a été construit en sa mémoire par les régimes qui se sont succédé: Laurent-Désiré Kabila, Joseph Kabila (2001-2019) et Félix Tshisekedi (depuis janvier 2019).

"Le monument a été érigé dans le cadre de la Fondation Widal que (M. Loando) ne gère plus depuis qu'il est ministre", a expliqué à l'AFP Mimi Engumba, une porte-parole du ministre de l'Aménagement du territoire, jointe au téléphone.

Le ministre Loando séjourne dans la province du Nord-Ubangi depuis le week-end dernier pour une mission officielle, selon les médias congolais.

Sur le même sujet