Élections au Maroc: un troisième mandat pour les islamistes ?

Triple scrutin ce mercredi dans le royaume avec pour principal enjeu le maintien au pouvoir du PJD. Le parti d’obédience frériste dirige la majorité depuis 2011. L’ex-Premier ministre Benkirane a fait une apparition remarquée.

Des passants marchent devant des bannières électorales à Rabat, jeudi 2 septembre 2021, quelques jours avant les élections législatives et régionales.
Des Marocains passent devant des bannières électorales à Rabat, jeudi 2 septembre 2021, quelques jours avant les élections législatives et régionales. ©AP
Mercredi, pour la première fois de leur histoire, les électeurs marocains (près de 18 millions) sont appelés à élire simultanément leurs 395 représentants à la Chambre et quelque 31 000 conseillers dans les régions et les communes. L’objectif de ce triple scrutin - législatif, régional et municipal - est simple : réduire,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet