Effondrement d'un immeuble au Nigeria: 36 morts et 9 rescapés

Un total (encore provisoire) de 36 personnes ont trouvé la mort dans l'effondrement d'un immeuble en construction de 21 étages lundi à Lagos, capitale économique du Nigeria, a confirmé l'Agence nationale de gestion des urgences (Nema).

AFP/BELGA

Les services de secours poursuivent leurs opérations de recherche. "Pour l'instant, 36 personnes - 33 hommes et 3 femmes - ont été retirées des décombres et il y a neuf survivants", a indiqué à l'AFP Femi Oke-Osanyintolu, directeur général de l'Agence de gestion des urgences de l'État de Lagos (Lasema).

Des dizaines d'ouvriers se trouvaient sur le chantier situé sur une des avenues les plus chics de Lagos, dans le quartier huppé d'Ikoyi, lorsque le gratte-ciel s'est effondré lundi peu avant 15h00 locales.

Des familles et des proches des victimes continuaient d'attendre des nouvelles, aux abords du site, trois jours après la catastrophe, tandis que des équipements lourds étaient déployés pour participer aux opérations de déblaiement.

Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de l'effondrement du bâtiment, réduit à un énorme tas de gravats. La police de l'État de Lagos affirme qu'il est trop tôt pour déterminer la cause de l'effondrement mais un responsable de l'Agence nationale de gestion des urgences (Nema) a déclaré que des infractions avaient été commises pendant la construction de l'immeuble.

Selon les plans de l'édifice, ce dernier ne devait pas compter plus de 15 étages. En outre, les médias nigérians rapportent qu'une entreprise s'était retirée du projet l'année dernière, craignant pour la stabilité de la construction.