Les prêts toxiques chinois inquiètent en Ouganda… et ailleurs

Des clauses dommageables pour la souveraineté ougandaise ont été acdans un accord de prêt chinois. L’aéroport d’Entebbe pourrait tomber en mains chinoises si Kampala cessait de rembourser son emprunt.

Les prêts toxiques chinois inquiètent en Ouganda… et ailleurs
©AFP
C'est le respecté journal indépendant ougandais The Monitor qui a lancé l'alerte le 25 novembre dernier. Si l'Ouganda venait à faillir dans le remboursement d'un prêt chinois de 2015 à l'Autorité...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité