Le prix Nobel de la Paix Desmond Tutu, icône de la lutte contre l'apartheid, est décédé

L'archevêque anglican sud-africain Desmond Tutu, icône de la lutte contre l'apartheid et prix Nobel de la Paix, est décédé dimanche à l'âge de 90 ans, a annoncé le président Cyril Ramaphosa.

Le président a exprimé le même jour via communiqué, "au nom de tous les Sud-Africains", sa "profonde tristesse suite au décès". "Desmond Tutu était un patriote sans égal, un leader de principe et de pragmatisme", salue le président sud-africain. "Un homme d'une intelligence extraordinaire, intègre et invincible contre les forces de l'apartheid, il était aussi tendre et vulnérable dans sa compassion pour ceux qui avaient souffert de l'oppression, de l'injustice et de la violence sous l'apartheid, et pour les opprimés et pour les oppresseurs du monde entier".

"Le décès de l'archevêque émérite Desmond Tutu est un nouveau chapitre de deuil dans l'adieu de notre nation à une génération de Sud-Africains exceptionnels qui nous ont légué une Afrique du Sud libérée", ajoute le président. Il y a un peu plus d'un an, Andrew Mlangeni, célèbre compagnon de route et de captivité de Nelson Mandela, était décédé à l'âge de 95 ans, tandis que "Madiba" lui-même s'était éteint en 2013. Le mois dernier (le 11 novembre), c'est Frederik de Klerk qui était décédé, poussant l'Afrique du Sud à décréter quatre jours de deuil national.

L'ex-président avait reçu le prix Nobel de la Paix conjointement à Nelson Mandela en 1993, pour leurs actions en faveur de la fin du régime de l'apartheid. À la suite de ce décès, Desmond Tutu restait l'unique prix Nobel de la Paix sud-africain encore en vie. The Arch, comme il était surnommé par les Sud-Africains, était affaibli depuis plusieurs mois. Il ne parlait plus en public mais saluait toujours les caméras présentes à chacun de ses déplacements, comme lors de son vaccin contre le Covid ou lors de l'office pour célébrer ses 90 ans en octobre dernier.

Retraité depuis 2010, il était alors apparu avec son épouse Leah Tutu à la cathédrale St-George du Cap, où il a longtemps prêché. Voix des Sud-Africains noirs en lutte contre le régime raciste blanc chassé par la démocratie il y a près de 30 ans, Desmond Tutu s'était peu exprimé publiquement ces dernières années. Il a longtemps souffert d'un cancer de la prostate, diagnostiqué en 1997.