"Que les gens qui ont tué et violé des millions de Congolais restent impunis invite d’autres à faire la même chose"

Il est très difficile pour les victimes de violences sexuelles d’obtenir justice et réparation. La clinique juridique de Panzi et le Mouvement des survivantes les appuient pour tenter d’y parvenir. Le Dr Mukwege continue par ailleurs à exiger la création d’un tribunal pénal international pour le Congo.

Sur la route qui mène à Panzi, un grand panneau avec une photo du Dr Mukwege et un message pour réclamer la justice.
Sur la route qui mène à Panzi, un grand panneau avec une photo du Dr Mukwege et un message pour réclamer la justice.
En juillet 2018, la Haute cour militaire congolaise a confirmé en appel le jugement condamnant à la prison à vie le député provincial du Sud-Kivu, Frédéric Batumike et onze membres de sa milice, reconnus coupables du viol de 42 mineures de la région de Kavumu, au nord-ouest de Bukavu. Le récit de ce dont ils ont été reconnus coupables soulève le cœur. Le député donnait ordre à sa milice de kidnapper et de violer des filles très jeunes leur assurant que le sang de l'hymen leur fournirait une "protection magique". Au violeur, il était dit que plus l'enfant violée était jeune, plus il récupérait ses "forces de vie". Au moins deux enfants...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet