Deux décès causés par le virus Ebola signalés en République démocratique du Congo

Un deuxième décès causé par le virus Ebola a été signalé mardi en République démocratique du Congo, quelques jours après la détection d'un nouveau foyer de cette maladie mortelle dans le pays, a indiqué l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Deux décès causés par le virus Ebola signalés en République démocratique du Congo
©AP
ANP / AFP

Les deux personnes décédées sont un homme et une femme du nord-ouest de la RDC, qui avaient un lien de parenté. Selon l'OMS, le premier patient avait contracté la maladie par l'intermédiaire d'un animal infecté. Il a développé des symptômes le 5 avril mais ne s'est fait soigner qu'une semaine plus tard. Le 21 avril, il a été admis dans un centre de traitement de la maladie à virus Ebola à Mbandaka, la capitale de la province de l'Équateur (nord-ouest). L'homme est décédé le même jour.

Ces nouvelles contaminations ne résultent pas, selon l'OMS, de la précédente épidémie d'Ebola survenue en RDC, qui s'est terminée en décembre. La maladie apparaît de façon cyclique depuis qu'elle a été découverte en 1976 en Afrique.

Le virus Ebola se transmet à l'homme par des animaux infectés. La transmission humaine se fait par les liquides corporels, avec pour principaux symptômes des fièvres, maux de tête, vomissements, saignements et diarrhées.

Actuellement, les équipes de lutte contre Ebola disposent de deux traitements approuvés fin 2020 par l'Agence américaine des médicaments (FDA): le REGN-EB3, un cocktail de trois anticorps monoclonaux, et le mAb114, un anticorps monoclonal commercialisé sous la marque Ebanga.

Les experts utilisent également le vaccin anti-Ebola rVSV-ZEBOV pour interrompre la chaîne de transmission, par la vaccination des cas contacts des malades.

Sur le même sujet