RDC: la réforme de la loi électorale accentue les tensions au Parlement

La proposition de loi initiale voulait plus de transparence, elle a été largement rejetée par le bloc tshisekediste.

Christophe Mboso Nkodia, le président de l’Assemblée nationale congolaise, le 21 février 2021.
Christophe Mboso Nkodia, le président de l’Assemblée nationale congolaise, le 21 février 2021. ©AFP
Quel visage auront les prochains scrutins législatif et présidentiel qui doivent se tenir fin 2023 en République démocratique du...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité