Un étudiant blanc expulsé d'une université sud-africaine après avoir uriné sur les affaires d'un étudiant noir

Le président d'Afrique du Sud a même réagi à cette affaire.

J.F.
Un étudiant blanc expulsé d'une université sud-africaine après avoir uriné sur les affaires d'un étudiant noir
©belga

L'Université Stellenbosch, implantée dans la région du Cap (Afrique du Sud), a annoncé ce 21 juillet l'expulsion d'un étudiant blanc. Ce dernier a été filmé en mai en train d'uriner sur l'ordinateur et les livres d'un étudiant noir.

Selon un syndicat étudiant, le jeune homme dormait lorsqu'il a été réveillé par les actions de l'étudiant blanc. Lorsqu'il lui a demandé pourquoi il faisait ça, l'individu aurait répondu que "c'est ce qu'on fait aux garçons noirs", explique RTL.

Un racisme toujours présent

"Il n'y avait pas d'autre alternative", a expliqué l'université dans un communiqué. "L'université a une tolérance zéro vis-à-vis du racisme, de la discrimination et des comportements qui portent atteinte à la dignité d'une autre personne", rappelle l'établissement.

Lorsque la vidéo de l'étudiant avait circulé, l'affaire avait aussitôt suscité l'indignation dans le pays et provoqué des manifestations d'étudiants dans l'université. Le président Cyril Ramaphosa avait même réagi, déclarant que "le racisme gâchait toujours la vie quotidienne en Afrique du Sud". Le ministre de la Justice avait estimé que ce geste équivalait à "uriner sur la Constitution".

Pour rappel, le pays a vécu l'apartheid (ségrégation des personnes noires) de 1948 à 1991. Si ce régime a été aboli, il reste encore beaucoup de choses à faire pour atteindre l'égalité.