Dangereuse dérive sécuritaire au Burundi

Les Imbonerakure prennent de plus en plus de place.

-
©AFP
"Je réaffirme qu'il est légitime de tuer quiconque s'aligne avec ceux qui perturbent la sécurité." Les propos de Révérien Ndikuriyo, secrétaire général du parti au pouvoir, le Conseil national pour la défense de la démocratie - Forces pour la défense de la démocratie (CNDD-FDD), lancés mardi 2 août à l'occasion des cérémonies...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité