La Corne de l'Afrique manque dramatiquement d'eau, alerte l'Unicef

La région connaît sa pire sécheresse depuis 40 ans.

DPA
L'Ethiopie, en particulier, souffre d'une sécheresse importante.
L'Ethiopie, en particulier, souffre d'une sécheresse importante. ©AFP

Le nombre de personnes ne disposant pas d'un accès garanti à l'eau potable a augmenté de manière dramatique dans la Corne de l'Afrique en raison de la pire sécheresse que la région a connue en 40 ans. Quelque 16,2 millions de personnes sont désormais confrontées à un manque d'eau en Éthiopie, au Kenya et en Somalie contre 9,5 millions il y a cinq mois, rapporte mardi le fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef). Quarante millions d'enfants sont par ailleurs exposés à un risque élevé de pénurie d'eau dans les pays sahéliens comme le Burkina Faso, le Tchad, le Mali, le Niger et le Nigeria. Pa railleurs, le nombre d'enfants qui meurent dans la région du Sahel après avoir consommé une eau impure et faute de moyens d'assainissement y est bien plus important par rapport aux autres régions du globe, selon l'Organisation mondiale de la Santé (OMS),

Selon l'Unicef, plus de 2,8 millions d'enfants souffrent également de malnutrition sévère dans les deux régions. Ces enfants sont également 11 fois plus susceptibles de mourir de maladies liées à l'eau que les enfants bien nourris.

A l'heure ou les sources d'eau naturelles se tarissent, les prix de l'eau augmentent fortement, poursuit l'Unicef comme c'est le cas au Kenya (+400 %) et en Somalie (85 %) ou encore dans certaines régions d'Ethiopie où le prix de l'or bleu a doublé.