“Le Président a capitulé, il n’a pas eu le choix”, le président burundais Ndayishimiye perd son bras de fer pétrolier

Après dix mois de pénurie et de crise économique, le régime est contraint de hisser le drapeau blanc.

“Le Président a capitulé, il n’a pas eu le choix”, le président burundais Ndayishimiye perd son bras de fer pétrolier
©AP