Manifestations au Tchad: "une cinquantaine de morts" et "plus de 300 blessés"

Les manifestations meurtrières au Tchad ont fait jeudi une "cinquantaine" de morts à travers le pays, a déclaré le Premier ministre Saleh Kebzabo, qui a annoncé la "suspension de toute activité" d'importants groupes d'opposition et un couvre-feu.

<p>Des manifestants à N’Djamena, le 20 octobre 2022</p>
Des manifestants à N’Djamena, le 20 octobre 2022 ©AFP

"Il y a eu une cinquantaine de morts surtout à N'Djamena, Moundou et Koumra et plus de trois cents blessés", a-t-il affirmé, précisant que le couvre-feu de "18H à 6H du matin" durera jusqu'au "rétablissement total de l'ordre" à N'Djamena, à Moundou, à Doba et à Koumra" et a prévenu que le gouvernement "fera régner l'ordre sur l'ensemble du territoire et ne tolèrera plus aucune dérive d'où qu'elles viennent".