Onze morts lors d'un concert de Fally Ipupa dans le plus grand stade de Kinshasa

Onze personnes - neuf spectateurs et deux policiers - sont mortes samedi soir dans une bousculade lors d'un concert du musicien congolais Fally Ipupa dans le plus grand stade de Kinshasa, a indiqué dimanche le ministre de l'Intérieur, Daniel Aselo Okito, en mettant en cause les organisateurs.

Onze morts lors d'un concert de Fally Ipupa dans le plus grand stade de Kinshasa
©AFP

L'Agence congolaise de presse (ACP, officielle), citant le général Sylvano Kasongo, chef de la police de Kinshasa, avait auparavant fait état de huit morts, dont un policier. "Les dégâts humains s'évaluent à 11 personnes décédées (...) y compris deux policiers", a ensuite déclaré à des journalistes Daniel Aselo, qui s'est rendu sur place.

Le ministre de l'Intérieur a présenté ses condoléances aux familles endeuillées, mais aussi déploré que des "dégâts humains et matériels" soient fréquemment enregistrés lors de manifestations dans ce stade de 80.000 places. Selon ses propos, diffusés par le site d'information Actualité.cd, il y avait trop de monde dans l'enceinte du stade. L'organisateur "est allé au-delà de 100%" de sa capacité, "il doit être puni", a-t-il estimé.

"C'est une bousculade" qui a causé ces décès, "les mélomanes étaient étouffés", a par ailleurs déclaré à l'ACP un officier de police présent samedi soir dans le stade, qui était plein à craquer. Les fans de la star de 44 ans, qui mêle harmonies traditionnelles africaines et musiques urbaines, se pressaient "jusque dans les couloirs", selon un témoin.