Les rebelles du M23 semblent vouloir prendre la ville de Goma en étau

Ils poursuivent leur avancée vers le sud. Le pouvoir de Kinshasa refuse toujours toute forme de négociations avec ces "terroristes".

Kenyan soldiers sit on a vehicle in Goma, eastern Democratic Republic of Congo, on November 16, 2022. - A second round of Kenyan soldiers landed in Goma as part of a regional military operation targeting rebels in the region with General Jeff Nyagah, the East African Community (EAC) force commander. (Photo by Guerchom Ndebo / AFP)
Des soldats kényans, déployés dans le cadre d'un accord entre les pays de la Communauté est-africaine, patrouillent dans la vile de Goma. (Photo by Guerchom Ndebo / AFP) ©AFP or licensors
"Ils sont à quelques kilomètres au nord de Goma et ils progressent aussi désormais vers le sud-ouest. Ils se dirigent en direction de Saké", explique Claude Mabenga, arrivé il y a peu dans la capitale du Nord-Kvu, après avoir fui les combats à Kibati. "Cette fois, on ne bouge plus. On arrête...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité