Afrique Les Algériens persistent dans la résistance pacifique. Le chef d’état-major a lancé des menaces contre les "traîtres" qui contestent le pouvoir militaire. Il n’a pas hésité non plus à jeter en prison des héros de l’indépendance, démontrant ainsi qu’il a perdu tout sens de la mesure.

Malgré la canicule, la contestation ne faiblit pas. Pour le 21e vendredi de mobilisation générale, les Algériens sont descendus hier massivement dans les rues des grandes villes pour crier leur soif de liberté. Loin de les intimider, les menaces du général Ahmed Gaïd Salah contre les "traîtres qui ont vendu leur âme et conscience à des cercles hostiles à notre pays" ont dopé leur détermination.

(...)