Emmanuel Macron s'est entretenu mercredi avec son homologue centrafricain Faustin Archange Touadéra et a condamné "les tentatives des groupes armés et de certains leaders politiques, dont (l'ex-président) François Bozizé, visant à faire obstruction" aux élections de dimanche, a indiqué l'Elysée.

"A la demande du président Touadéra", le chef de l'Etat a "ordonné la réalisation" mercredi "d'une mission de survol du territoire centrafricain par des avions de chasse", marquant ainsi "la condamnation par la France des tentatives de déstabilisation du pays", a précisé la présidence.