Le président congolais Félix Tshisekedi a annoncé la mise en place de "visa électronique d'entrée" en République démocratique du Congo (RDC) et le lancement de la campagne "d'identification biométrique de tous les citoyens" de ce pays où le dernier recensement de la population remonte à 1984. "J'annonce la mise en place d'ici peu du système de visa électronique d'entrée en République démocratique du Congo", a déclaré à Kinshasa M. Tshisekedi à l'ouverture de l'atelier de validation du plan national du numérique à l'horizon 2025.

Le chef de l'État a aussi annoncé "le lancement de la campagne d'identification biométrique de tous les citoyens [congolais] en vue de doter notre pays d'un registre national de la population d'ici à 2020".

"Ma vision est de faire du numérique congolais un levier d'intégration, de bonne gouvernance, de croissance économique et de progrès social", a-t-il dit devant des responsables congolais et des diplomates étrangers.

Conscient des problèmes du "déficit énergétique" dans son pays, M. Tshisekedi a souligné que "la solution pourrait être les énergies renouvelables".

"Il faut éviter que nos projets (...) soient plombés par le manque d'énergie électrique. La résorption du déficit énergétique est l'impératif de notre industrialisation".

Le coût des ces différents projets n'a pas été évalué mais le financement "ne devrait pas reposer sur le Trésor public", on va recourir "au partenariat privé ou d'autres types de financement", a indiqué le conseil spécial du président chargé du numérique, Dominique Migisha, à l'AFP.

"Le coût ne doit pas nous faire peur ", a-t-il dit.

La RDC se prépare à tenir son premier forum "African Digital story" les 16 et 17 avril 2020 avec la participation de cinq autres villes africaines (Lubumbashi, Brazzaville, Libreville, Douala et Cotonou), selon la présidence congolaise.