Marie-Dominique Simonet : "Orienter un parcours de vie"

Au moment de clôturer la première édition de l'action, La Libre a interrogé Marie-Dominique Simonet, alors Ministre en charge de l’Enseignement obligatoire (CDH) à la Communauté française de Belgique. Le ministère de l'enseignement s'engage à nouveau aux côtés de La Libre pour cette nouvelle édition.

La Libre
Marie-Dominique Simonet : "Orienter un parcours de vie"
©BELGA

La première édition de “Move for Africa” s’est clôturée vendredi. Quel bilan tirez-vous de cette initiative que vous avez soutenue  ? 

Je félicite toujours les écoles qui se mettent dans un projet parce que c’est une façon de faire grandir l’élève, de donner du sens aux apprentissages et donc de motiver l’élève. C’est une expérience humaine inoubliable : plusieurs jeunes disent "On va y retourner". Ils sont partis avec des questions et ils reviennent avec d’autres questions et un autre regard. Ils ont mûri, grandi et gagné en indépendance. C’est le pari du décret Mission de les faire devenir des citoyens responsables, capables de juger et de s’engager dans la société. Cela oriente un parcours de vie. 

L’intérêt pour les écoles était aussi de construire un projet pédagogique transversal… 

Cela relève de la liberté pédagogique, mais le projet était profilé comme tel. Si les enseignants mettent la transversalité en œuvre, on peut traverser toute une série de compétences : géographie, histoire, environnement durable, maîtrise des médias, etc. Par définition, c’est un projet très transversal. Et l’on peut faire confiance aux enseignants car les projets étaient de très grande qualité. 

Une deuxième édition, “Move with Africa”, se prépare. Serez-vous prête à réembarquer dans l’aventure  ? 

Oui, bien sûr !