Ouvrez les yeux, et le reste...

Ouvrez les yeux, les oreilles et ouvrez votre gueule. Un édito de Gilles Milecan.

Gilles Milecan
Ouvrez les yeux, et le reste...
©Johanna de Tessières

Ouvrez les yeux, les oreilles et ouvrez votre gueule ! Un édito de Gilles Milecan.

Ouvrez les yeux  ! Découvrir est un des plaisirs les plus communément partagés par les êtres humains. Où qu’ils naissent, ceux-ci explorent leur environnement, s’en instruisent et s’en enrichissent. Ce plaisir vous est promis, jeunes gens qui vous apprêtez à débarquer dans une autre partie du monde, qui, même lointaine, fait partie de votre environnement. Pour le vivre pleinement, ce plaisir, il s’agit de promener le regard, sans être impressionné par la foule de nouvelles choses à appréhender; de le poser pour dépasser les impressions générales; de se montrer curieux sans se être intrusif; de fixer sans dévisager. Des observations naîtront des questions. Et les réponses ne pourront venir que des femmes et hommes rencontrés.

Ouvrez grands les yeux, et ouvrez grands vos oreilles. Les apparences peuvent être trompeuses et regarder ne suffit pas toujours à comprendre. Le “pourquo” viendra de la bouche de celles et ceux qui vous accueilleront. Là aussi, il s’agira d’être réceptif, afin que les portes entre-ouvertes le reste, et d’apporter et d’exprimer sa propre personnalité, pour que se noue un échange.

En réalité, rien de tout cela ne demande d’énormes efforts. Cela vient même tout seul avec l’envie de découvrir. Et cette envie, vous en avez fait preuve en vous lançant dans Move With Africa.

Ouvrez les yeux, les oreilles et ouvrez votre gueule. L’expression est familière mais elle répond parfaitement au silence que nous nous imposons la plupart du temps. Par convention, trop souvent. Par timidité, aussi, ou par manque d’assurance. Le voyage et la rencontre apportent la connaissance que les livres, films et récits ne remplacent pas : l’expérience. Vos apprentissages et témoignages seront “de première main”. Ce ne seront ni des certitudes, ni des généralités. Ce sera une réalité. Ce serait trop bête de ne pas la raconter autour de vous.


Dans La Libre, 16 pages spéciales sur la 3e édition de Move with Africa