Éduquer à la citoyenneté mondiale et solidaire par l’immersion culturelle et l’échange authentique

Défi Belgique Afrique (DBA) et Move with Africa, un engagement qui dure

Éduquer à la citoyenneté mondiale et solidaire par l’immersion culturelle et l’échange authentique
L’Athénée Royale de Verdi

En 2012, quand la Libre a lancé la première édition du Move with Africa, DBA a immédiatement accepté de s’y impliquer. C’était une magnifique opportunité pour des élèves et des professeurs, en particulier ceux qui n’ont pas l’habitude de voyager, de s’ouvrir au monde et aux autres en s’engageant dans une démarche citoyenne porteuse de sens pour eux et pour la société. Sept ans plus tard, en 2019, le bilan positif du séjour au Sénégal avec les jeunes de l’Athénée Royal Verdi montre que DBA a eu raison d’y croire. Convaincus que ces expériences ont la capacité de changer un regard, de redonner de l’espoir voire même, parfois, de transformer une vie ou de susciter des vocations, DBA réaffirme son engagement à faire rayonner ce projet le plus largement possible au sein de l’enseignement secondaire.

Une année d’apprentissages

Partir dans le Sud ne s’improvise pas. Tant pour DBA que pour les professeurs, il était évident que le voyage au Sénégal n’était qu’une étape d’un processus d’apprentissages de plusieurs mois jalonnés par des formations, des rencontres et la construction d’une dynamique de groupe, avant le grand départ. C’est ce temps donné aux jeunes pour faire mûrir leur réflexion, prendre conscience des inégalités et injustices de notre monde, en comprendre progressivement les causes et les implications qui leur aura permis de tirer pleinement profit de leur voyage. Armés de leur nouvelle vision du monde, éclairés sur leurs stéréotypes, conscients de leur propre potentiel, les élèves étaient préparés à l’immersion et à la rencontre, ils ont su en tirer le meilleur.

Un projet de rencontre et d’échanges

Au-delà de la découverte du pays, c’est l’échange interculturel, en particulier avec des jeunes africains du même âge, qui est au cœur du projet. Il s’agit de rencontrer l’autre dans son contexte, de partager son quotidien, avec son lot de surprises, de découvertes mais de difficultés aussi, de réaliser ensemble un projet utile pour la communauté et, pour finir, de prendre le temps d’échanger des idées, des questions, des espoirs. Cette démarche d’ouverture favorise la remise en question et l’évolution de chacun, Belges et Sénégalais. Elle participe également à bâtir des ponts et à renforcer ce sentiment d’appartenance à une humanité commune.

Les écovillages de Ndem et Mbacké Kadior

À partir d’une communauté soudée, l’ONG des villageois de Ndem, implantée au cœur du Sahel dans les villages de Ndem et Mbacké Kadior, développe, depuis plus de 30 ans, de nombreux projets dans les domaines hydrauliques, de santé communautaire, de l’éducation et de la formation professionnelle, de l’agroécologie et des énergies renouvelables. Grâce à un réseau de solidarité internationale et à la mobilisation des populations locales, ces modèles d’écovillages deviennent une référence en matière de développement durable dans le Sahel. Mais c’est, aussi et surtout, l’éthique de vie du lieu, inspirée par le partage et l’accueil, le choix de la modération et de la simplicité dans les modes de vie, le respect de la nature et de l’environnement, qui en font des lieux particulièrement inspirants pour les jeunes. Une porte ouverte Move with Africa se veut être un tremplin vers une citoyenneté mondiale, active, critique et responsable de jeunes à l’énorme potentiel de changement. En effet, il en ressort qu’une majorité d’entre eux se positionnent désormais davantage comme des acteurs du changement, conscients de leurs capacités à pouvoir participer à l’élaboration d’une société et d’un monde plus juste et plus solidaire.