Attaque au couteau à Jérusalem, l'assaillant "neutralisé"

Un Israélien a été grièvement blessé samedi dans une attaque au couteau à Jérusalem-Est, a indiqué la police israélienne qui a précisé avoir ensuite tiré sur l'assaillant présumé.

Israeli security forces and emergency personnel carry away a Palestinian man, who was shot after he reportedly committed a stabbing attack, in the flashpoint neighbourhood of Sheikh Jarrah in Israeli-annexed east Jerusalem on October 22, 2022. - Israeli police said officers have "neutralised" a Palestinian stabbing suspect in Israeli-annexed east Jerusalem after an attack that left an Israeli man in critical condition. (Photo by AHMAD GHARABLI / AFP)

Un "suspect a poignardé un passant avec un couteau" à Jérusalem-Est, la partie orientale et palestinienne occupée et annexée par Israël, a dit la police dans un communiqué.

La victime, un habitant de la ville de Bnei Brak près de Tel-Aviv d'une vingtaine d'années, a été hospitalisée "avec un couteau dans le dos dans un état grave", a-t-elle ajouté.

Selon les médias israéliens, l'homme blessé est un juif orthodoxe.

La police a indiqué que le suspect avait pris la fuite après l'attaque mais qu'il avait ensuite été "neutralisé" (c'est-à-dire que des policiers lui avaient tiré dessus, ndlr) dans le quartier palestinien de Cheikh Jarrah, à Jérusalem-Est.

Elle a ajouté qu'il s'agissait d'un adolescent de 16 ans, originaire de Anata, une localité entre Jérusalem et la Cisjordanie occupée.

La police n'a pas donné plus de précisions dans l'immédiat sur son état.

Cet incident survient dans un contexte de vives tensions entre Palestiniens et forces de sécurité israéliennes.

Elles se sont accrues ces derniers mois dans le nord de la Cisjordanie, bastion de groupes armés palestiniens, mais aussi à Jérusalem-Est, territoires occupés depuis 1967 par l'Etat hébreu, qui a multiplié les opérations dans la foulée d'attaques anti-israéliennes meurtrières.

Ces raids, souvent émaillés de heurts avec la population palestinienne, ont fait plus d'une centaine de morts côté palestinien, soit le bilan le plus lourd en Cisjordanie depuis près de sept ans, selon l'ONU.

Quelque 200.000 colons israéliens vivent à Jérusalem-Est, où habitent également 300.000 Palestiniens. La colonisation israélienne, illégale au regard du droit international, s'est poursuivie sous tous les gouvernements israéliens depuis 1967.