Plus de 20 personnes ont aussi été blessées lors de ces mouvements de protestations dans la province du Nord-Kivu, selon le gouverneur Carly Nzanzu Kasivita s'exprimant lundi .

Les protestations ont débuté il y a une semaine et avaient été largement pacifiques, mais elles ont dégénéré dimanche et lundi avec des actes de violence.

Dans les villes de Goma, Beni et Butembo, des barricades ont été érigées et des bâtiments détruits, selon les autorités.

La jeunesse dénonce une poussée de violence à l'est du pays, de même que l'"inaction" de la Mission des nations unies au Congo (Monusco) et des organisations d'aide internationales.