"Considérant d'une part que la confiance n'existe plus entre un groupe des sénateurs et moi-même, et d'autre part, l'installation d'un Bureau d'âge désormais opérationnel, je vous remets ma démission en tant que Président du Sénat", écrit M. Thambwe Mwamba dans une lettre adressée au bureau provisoire mis en place jeudi par un haut fonctionnaire pour examiner une motion de censure contre lui, signée par 64 sénateurs sur un total de 109.

Jeudi, après l'installation de ce bureau provisoire, les sénateurs membres du Front commun pour le Congo (FCC) de l'ancien président Joseph Kabila ont dénoncé des "dérives dictatoriales" en RDC et ont appelé le président Tshisekedi à y mettre fin.

Ancien garde des Sceaux, M. Thambwe Mwamba, plusieurs fois ministre, était le dernier proche de l'ex-président Kabila à être à la tête d'une institution politique; le président Tshisekedi a réussi à renverser en sa faveur la majorité parlementaire qui était acquise jusque récemment à M. Kabila.

Mercredi, un partisan de M. Tshisekedi, Christophe Mboso, 79 ans, a été élu président de l'Assemblée nationale, trois semaines après que sa responsable pro-Kabila, Jeanine Mabunda, a été évincée.