Afrique

Les autorités éthiopiennes ont annoncé samedi soir qu'une tentative de "coup d'Etat" avait été perpétrée par "un groupe armé" en région amhara. Plusieurs heures après, le chef d'état-major de l'armée éthiopienne a été tué à Addis Abeba, avec un invité, par son garde du corps. Signe de la gravité de la situation: le Premier ministre Abiy Ahmed, 42 ans, est apparu en uniforme militaire à la télévision pour condamner les deux attaques et assurer au public que la situation était "sous contrôle". Et internet est coupé depuis samedi soir.

(...)