"Cela veut dire 100 millions d'Américains avec un sentiment de soulagement et de tranquillité d'esprit", a déclaré Jeff Zients, coordinateur de la lutte contre le Covid-19 pour la Maison Blanche, lors d'un point presse.

Cela représente environ 40% de la population adulte aux Etats-Unis, et le double du nombre de personnes qui étaient entièrement vaccinées à la fin du mois de mars, a-t-il souligné.

Une personne est considérée totalement vaccinée deux semaines après l'injection du vaccin (ou de la deuxième dose pour ceux s'administrant en deux piqûres).

Cette étape est une réussite pour le gouvernement de Joe Biden, qui a donné un fort coup d'accélérateur à la campagne de vaccination aux Etats-Unis dès son arrivée au pouvoir, et a rempli la semaine dernière son objectif d'injection de 200 millions de doses avant le centième jour de son mandat.

Toutefois, un certain ralentissement du rythme de la vaccination est désormais observé, après un pic début avril. Peu à peu, toutes les personnes voulant absolument se faire vacciner le sont désormais, et il s'agit maintenant d'atteindre les personnes étant plus hésitantes ou difficiles d'accès, comme dans les zones rurales.

Trois vaccins sont autorisés dans le pays, ceux de Pfizer/BioNtech, Moderna et Johnson & Johnson.