Le président du Suriname Desi Bouterse écope de 20 ans de prison pour des assassinats d'opposants politiques, rapporte la radio-télévision publique néerlandaise NOS. Desi Bouterse a été condamné, vendredi au Suriname, pour son implication dans la torture et l'assassinat de 15 opposants politiques en 1982, à Fort Zeelandia (Paramaribo). Le président se trouve actuellement en Chine pour une visite d'Etat. Desi Bouterse et 24 autres suspects sont visés par cette affaire, dite des "massacres de décembre", depuis 2007.

Arrivé au pouvoir en 1980 après un coup d'État, M. Bouterse était ensuite resté à la tête du régime militaire jusqu'en 1988.