Washington obligé de revoir ses plans afghans

Le secrétaire d’État américain est contraint de constater son impuissance à Kaboul.

Ashraf Ghani, Mike Pompeo
©AP

Le secrétaire d’État américain est contraint de constater son impuissance à Kaboul.

La Maison-Blanche s’est voulue optimiste jusqu’au dernier jour ou presque. Elle était certaine qu’elle allait pouvoir arracher un accord de paix entre le pouvoir civil afghan et les talibans. Le président Trump, lui-même, s’est "mouillé" dans ce dossier en s’invitant à la surprise générale sur la base militaire

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet