L'affaire du porte-avions USS Theodore Roosevelt, l'illustration du désarroi américain face au coronavirus

Lorsque l'épidémie s'attaque aux 4 865 marins et aviateurs d'un porte-avions nucléaire, l' agent infection, fut-il aussi virulent que le Covid-19, remet en cause la toute-puissance militaire américaine. Ce que les autorités du pays, Donald Trump en tête, ont du mal à avaler.

L'affaire du porte-avions USS Theodore Roosevelt, l'illustration du désarroi américain face au coronavirus
©abacapress
Blouson aviateur en cuir brun, pantalon chino beige, le capitaine de vaisseau Brett Crozier descend la passerelle du porte-avions USS Theodore Roosevelt à quai à Guam, sous les bravos de son équipage : “Captain captain Crozier Crozier”, scandent les marins, qui applaudissent en rythme. Arrivé à terre, Crozier se retourne, envoie de la main...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet