Lors de la visite de Trump à Kenosha, le Président s’est effacé au profit du candidat

C’est en candidat à la présidentielle que Donald Trump s’est rendu mardi à Kenosha. Il y a moins retenu la bavure policière que les réactions violentes qu’elle a provoquées. Son discours sécuritaire résonne dans un Midwest qui pèsera lourd, le 3 novembre.

Donald Trump s’est donc rendu mardi à Kenosha, cette ville du Wisconsin où, le 23 août, Jacob Blake, un Afro-Américain de 29 ans, a été grièvement blessé...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet