La disparition de la juge Ruth Bader Ginsburg : une aubaine ou un piège pour les Républicains?

La remplacer à la Cour suprême s’annonce périlleux pour le Président et son parti, où des tensions apparaissent.

La disparition de la juge Ruth Bader Ginsburg : une aubaine ou un piège pour les Républicains?
©AFP
Elle avait voulu s’accrocher jusqu’au bout à son "banc", malgré le cancer qui ne cessait de l’affaiblir, parce qu’elle savait quelles conséquences aurait son éventuel retrait de la Cour suprême des États-Unis. Vendredi, à 87 ans, Ruth Bader Ginsburg a fini par lâcher prise, et il n’a effectivement pas fallu longtemps pour que la question de sa succession, au sein de la plus haute juridiction du pays, ne déchaîne les passions politiques, à quarante-cinq jours de l’élection présidentielle et des législatives.

Avec la mort de "RBG", le jour du Nouvel

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet